Ah Chicago…

Troisième ville des États-Unis, presque 10 millions d’habitants et l’énorme lac Michigan (1/10 de la France quand même) qui s’étend à ses pieds…. Puis du vent, du vent tout le temps!

Chicago, je l’ai découverte en 2013 lors de mon roatrip d’un mois à travers les États-Unis. Mon ami Jeremy, fan incontesté de cette ville, voulait absolument la découvrir. J’ai pu donc déambuler dans ses rues durant l’été, et plus récemment cet hiver.

Le cloud gate de nuit, avec la ville de Chicago en arrière-plan

Avant d’aller plus loin, vous l’aurez compris, préférez y aller en été! (j’ai fait un petit article juste là dessus)

Balade le long de l’eau :

Ou en étions-nous? Ah oui! Ce qui m’a impressionné à deux reprises, c’est bien entendu la superbe skyline de cette ville, qui tranche avec une banlieue aussi étendue que….plate! Cet effet est encore plus accentué par la présence du lac au pied des buildings (Il est vrai qu’on ne peut pas faire plus plat qu’un lac non?)

Un peu de hauteur?

Quand on parle de Chicago donc, on pense alors de suite à son centre-ville -downtown- Un ensemble de bâtiments aux architectures très différentes. On passe d’un immeuble vieillissant aux parures d’acier, à des mastodontes de verre qui nous provoqueraient presque un torticolis. (Voir mon article sur la Willis Tower).

Centre-ville de Chicago vu depuis le 103ème étage de la Willis Tower

Centre-ville de Chicago vu depuis le 103ème étage de la Willis Tower

C’est encore plus impressionnant à voir depuis le sommet de la Willis Tower!

 

Petit point histoire:
Il faut savoir que la ville de Chicago a été le théâtre d’un immense incendie qui ravagea près de 48 blocs des deux côtés de la rivière (Soit presque 9km2!). Suite à cette catastrophe, la ville s’est reconstruite rapidement en suivante une règle stricte:
Pas de bois dans les nouveaux bâtiments. Ce nouveau départ a aussi permis à la ville d’adopter des plans plus contemporains, comprendre ici des rues droites et des croisements perpendiculaires.

Lakefront trail et Millennium park :

Vous en avez marre de ces barres de béton et d’acier oppressantes? Alors direction le Lakefront Trail! C’est en réalité le poumon du centre ville. Un immense espace vert aménagé au pied des premiers buildings, un petit Central Park version Chicagolaise (oui ça se dit). Voici une liste non exhaustive de ce qu’il faut voir en longeant cet espace:

La fontaine Buckingham et son spectacle aquatique avec un Jazzman au premier plan

 

 

La Buckingham Fountain qui fût jusqu’en 2000, le point de départ de la célèbre route 66 qui traverse tous les États-Unis. (Malheureusement celle-ci est fermée en période hivernale, pour éviter simplement que les tuyaux n’explosent en cas de gel).

 

 

 

La Crown fountain, deux piliers de verre avec au centre un miroir d'eau

 

 

La non moins célèbre Crown Fountain, sorte de miroir d’eau placé entre deux tours de verre de 15m de haut. C’est une oeuvre interactive qui diffuse la plupart du temps des visages d’habitants locaux, mais aussi des vidéos de paysages…

 

 

 

Juste un peu plus haut, voici donc le clou du spectacle ou plutôt le haricot sur le gâteau: Le magnifique Cloud gate ou de son nom plus familier: le « Bean » (haricot) de Chicago.

Le cloud gate de jour, avec la ville de Chicago en arrière-plan

Cette oeuvre du célèbre Anish Kapoor se veut être un reflet de notre monde moderne ainsi que de nous même. N’hésitez pas à tourner autour pour admirer la ville qui se reflète à l’intérieur (de jour comme de nuit), mais aussi à pénétrer sous la structure pour une expérience bien plus déconcertante!

 

Anecdote:

Une de mes collègues de travail m’a créé le doute avant mon départ, en m’assurant que cette oeuvre avait été intégralement peinte en noir par son créateur l’année précédente. Il faut savoir que Anish Kapoor est connu pour être l’unique propriétaire du brevet pour l’utilisation du Vantablack. Vous savez cette peinture qui rend tout plus noir que noir (elle absorbre 99,99% de la lumière!!!). Il s’agit en réalité d’un poisson d’avril… Avouez que ça aurait eu de la gue***!

 

Pour finir, arrêtons nous un moment sur la pelouse du qui est, comme son nom ne l’indique pas un immense kiosque à ciel ouvert.

Le Jay Pritzker Pavilion et son architecture insolite

Le Jay Pritzker Pavilion et son architecture insolite

 

C’est un lieu de rencontre et de découverte durant la belle saison car de nombreux événements et concerts sont proposés gratuitement à la communauté. Ce soir là on aurait pu assister à une répétition de l’orchestre symphonique de Grant Park, mais nous avons préféré découvrir la scène Blues de Chicago dans un des plus connus clubs de la vieille ville.

 

 

 

 

 

Pour savoir comment on se déplace dans la ville, allez faire un tour sur l’article consacré au métro ainsi que son fameux Loop!

Vous avez visité des lieux intéressants dans la ville? partagez-les en commentaire 😉

Tu as aimé l'article? Partage le autour de toi! 😉
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrPin on Pinterest